Traitement des douleurs chroniques par l'hypnose

Médecin anesthésiste exerçant à Toulouse, je suis quotidiennement amené à prendre en charge des patients douloureux. Ces douleurs peuvent être aiguës, dans les suites d’un acte chirurgical. Mais certains patients souffrent également de douleurs chroniques, évoluant depuis un temps plus ou moins long.
De nombreux centres d’algologie (dédiés à la prise en charge de la douleur), utilisent aujourd’hui l’hypnose Ericksonienne.

Après une formation initiale aux techniques d’hypnose appliquées au bloc opératoire, j’ai progressivement intégré l’hypnose Ericksonienne dans les solutions pouvant être proposées aux patients douloureux chroniques.

L’hypnose médicale ne doit être envisagée qu’après un bilan de la pathologie à l’origine des douleurs, dans le cadre d’une prise en charge globale pouvant associer les traitements médicamenteux (antalgiques, ...), la médecine physique (kinésithérapie, ostéopathie, ...), ainsi que d’autres approches complémentaires (homéopathie, ...).

L’hypnose médicale doit être pratiquée par des professionnels compétents,
ayant suivi une formation adaptée, reconnue par les sociétées savantes.

Dr Arnaud BOUZINAC

Portrait du Dr Arnaud BOUZINAC
  • Médecin Anesthésiste (Clinique Médipôle-Garonne, Toulouse).
  • Diplôme Inter Universitaire de prise en charge de la douleur (Université Toulouse III).
  • Diplomé de la Société Européenne d’Hypnose.
  • Praticien en hypnose médicale (Institut Milton Erickson, Biarritz).
  • Formation à l’hypnose et aux thérapies brêves dans la prise en charge des douleurs aiguës et chroniques (Institut Emergences, Rennes).
  • Formateur à l’Institut Milton Erickson Biarritz-Pays Basque.
  • Membre de l’Association Toulousaine de Nouvelle Hypnose (ATNH).

Hypnose et douleurs chroniques

Les douleurs chroniques sont une des principales indications de l’hypnose médicale.

De nombreuses personnes sont confrontées à une période de leur vie à des douleurs persistantes et invalidantes; les symptomes existent parfois depuis des mois, voire des années.
Ces phénomènes douloureux peuvent survenir après un acte chirurgical ou une fracture, comme l’algodystrophie.
Ils se manifestent parfois dans un contexte différent, comme les migraines, les lombalgies, ou les fibromyalgies. De même, certaines pathologies rhumatologiques ou digestives s’accompagnent régulièrement de douleurs chroniques.

Ces douleurs se révèlent souvent envahissantes et épuisantes pour le patient. Elles occasionnent en plus de la douleur physique, une véritable souffrance morale.

Le recours à l’hypnose ne se conçoit qu’après un bilan médical complet de la pathologie à l’origine des douleurs.

L’hypnose trouve ici sa place en complément des traitements médicaux habituels (antalgiques, anti-dépresseurs, anti-migraineux,…), et des médecines physiques (kinésithérapie, ostéopathie, …), et ne saurait s’y substituer.

L’objectif de la thérapie par hypnose est d’aider ces patients souvent “bloqués” physiquement et psychologiquement à réduire, voire supprimer, les phénomènes douloureux et ainsi améliorer leur qualité de vie.
Cette approche est basée sur une thérapie brève, organisée autour d’un nombre limité de consultations.

L’état de conscience modifié, observé lors de la transe hypnotique, permet au patient de découvrir de nouvelles solutions, afin de gérer au mieux les symptomes, et le stress lié aux crises douloureuses.

L’apprentissage de l’auto-hypnose peut également aider le patient à utiliser de nouvelles ressources, lors de la survenue de phénomènes douloureux, et ainsi gagner en autonomie face à la maladie.

L'hypnose médicale

L’hypnose est probablement aussi ancienne que l’humanité.

Si on retrouve la transe hypnotique dans des rituels religieux anciens et actuels (chamanisme, derviches tourneurs), elle reste trop souvent associée au music-hall, hypnose dite “de spectacle”, évoquant la soumission du sujet à l’hypnotiseur.

Pourtant, la transe hypnotique reste un phénomène naturel et spontané chez chacun d’entre nous. Tout le monde a déjà eu cette sensation d’être “ailleurs”, “dans la lune”, et de rester ainsi “perdu dans ses pensées”, pendant un temps plus ou moins long, avec une relative indifférence au monde extérieur.

De nombreux médecins au cours des derniers siècles se sont intéressés à l’hypnose.
Ainsi Braid, Mesmer, mais aussi Charcot et Freud ont utilisé l’hypnose pour soigner leurs patients.

Les travaux de Milton Erickson ont ouvert la voie de l’hypnose moderne.

Ce psychiatre américain a mis en avant le fait que la transe hypnotique permet un fonctionnement psychique particulier, permettant au patient d’avoir accès à de nouvelles possibilités.
En hypnose Ericksonienne tout le monde est hypnotisable puisque la transe est un phénomène naturel. L’inconscient est ici considéré comme un réservoir de ressources: le patient détient ses propres solutions.

Milton Erickson

Comme l’écrit François Roustang “L'esprit inconscient met à la disposition du patient les nouvelles possibilités et capacités qui vont lui permettre de changer. Dans cette perspective, il est facile d'admettre que l'hypnose puisse être considérée comme médicale. Elle est en effet capable de guérir certains troubles ou comportements nocifs (contrôle de la douleur, addictions, difficultés alimentaires, dysfonctionnements psychiques ou psycho-somatiques).”

Cet état modifié de conscience est aujourd’hui mieux connu et exploré tant dans le domaine des psychothérapies que dans celui des neurosciences, afin d’appréhender le fonctionnement du cerveau lors de ces moments particuliers.

Loin des clichés habituels de l’hypnose, le thérapeute ne soumet pas le patient à ses directives, mais au contraire lui permet de retrouver une certaine dynamique en explorant de nouvelles possibilités face à un problème chronique.

Quel que soit le motif de consultation, la thérapie se déroule dans une collaboration respectueuse entre le thérapeute et le patient. Le travail du thérapeute est d’aider le patient, au cours de la transe hypnotique, à découvrir ces ressources inexploitées.
Le patient peut ainsi devenir acteur des changements mis en oeuvre.

L’hypnose est aujourd’hui reconnue et validée par de nombreuses sociétés savantes, dont l’Académie Nationale de Médecine (ANM), et la Société Française d’Anesthésie et Réanimation (SFAR).

Liens

La Confédération Française d’Hypnose et Thérapies Brêves (CFHTB) regroupe des Instituts Milton Erickson et des associations de praticiens travaillant dans le champ de l’hypnose et des psychothérapies brèves. Elle représente environ 3000 professionnels de France, Belgique, Suisse et Québec, répondant à de stricts critères d’éligibilité (exclusivement médecins, psychologues, dentistes et – sous conditions – autres paramédicaux).

www.cfhtb.org

L'Association Toulousaine de Nouvelle Hypnose (ATNH), membre de la CFHTB, a pour but de former des soignants à la Nouvelle Hypnose (ou Hypnose Ericksonienne) et d’informer un large public de ses applications médicales. Elle est également très impliquée dans le Diplôme Universitaire d’hypnose médicale de Toulouse.

www.atnh.net

HYPNOSIUM, l’institut Milton Erickson Biarritz Pays-Basque, membre de la CFHTB, met en ligne les travaux réalisés par certains de ses membres.

www.hypnosium.com

Emergences, membre de la CFHTB, l’institut Emergences de Rennes propose des formations en hypnose et communication thérapeutique.

www.hypnoses.com

La Société Française d’Anesthésie et Réanimation (SFAR) reconnait aujourd’hui l’hypnose comme une pratique médicale à part entière.

www.sfar.org

L'Académie Nationale de Médecine (ANM) a validé en 2013 l’hypnose comme une thérapie complémentaire utile dans certaines indications.

www.academie-medecine.fr

So Phro Les cabinets So-phro, coordonnés par Mme Nathalie PARAYRE, Sophrologue Caycédienne, regroupent des praticiens de différentes disciplines.

www.so-phro.fr

La Clinique Médipôle-Garonne utilise aujourd’hui l’hypnose et l’hypno-analgésie dans la prise en charge de certains de ses patients.

www.medipole.com

Consultation d’hypnose (sur rendez-vous)

Salle de consultation

37 rue de la Dalbade
31000 Toulouse

Métro ligne A (station Esquirol), ou ligne B (station Carmes).

Pour tout renseignement ou demande de rendez-vous,
composez le 06 58 78 43 22.

La consultation d'hypnose n'est pas prise en charge par la sécurité sociale.

Conception et réalisation du site internet : en2mots.